Home / Vie du Mahdi et du Messie / Exil de Seydina Limamou Lahi (P.S.L.) à Gorée

Exil de Seydina Limamou Lahi (P.S.L.) à Gorée

L’ILE DE GOREE EN SYMBOLE DE DAL

Le Dal : le dal a comme valeur numérique de 4. Gorée est un symbole des quatre (4) siècles de la ignominieuse période de la traite des esclaves noirs. Le séjour forcé par les colons en 1887 de Seydina Limamoul Mahdi (PSL) à Gorée est plein d’enseignements symboliques en ce sens. Tout comme Seydina Issa Rouhou Lahi (PSL), le messie, qui lors de son second avènement, ‘‘a (symboliquement) brisé la croix et tué le porc’’ ; c’est à dire, il était musulman et prêchait l’Islam. Seydina Limamoul Mahdi (PSL), lui, symbolise par son séjour à Gorée, la libération de l’Homme noir. En effet, les colons ne réussirent pas à le déporter au-delà de Gorée comme prévu initialement. Le bateau du colon blanc qui transportait le Mahdi prisonnier souffrit d’avaries inespérées et fit une escale forcée à Gorée, comme si la puissance divine voulait confirmer par le séjour du Mahdi à Gorée, la dignité et la libération de l’Homme Noir si durement acquises après 4 siècles d’esclavage. Quatre (4) sont aussi les points cardinaux (Nord, Sud, Est, Ouest) symbolisant par là même l’universalité de l’Appel de Seydina Limamou (PSL) adressé aux hommes et aux djinns où qu’ils se trouvent. Les 4 points condensent enfin la symbolique des 4 îles mouhammediennes (Yoff, Ngor, Sarpan, Gorée) correspondant aux 4 lettres arabes permettant d’écrire le nom du prophète Mouhammed. Remarquons aussi que la presqu’île de Dakar ressemble à un losange (figure géométrique à 4 sommets). Le triangle supérieur est formé de trois points: Ngor, Yoff, Cambérène : c’est le monde d’en haut, les terres saintes de Seydina Limamou Lahi (PSL) et de Seydina Issa Rouhou Lahi (PSL). L’ile de Gorée est située à 4 km au large de Dakar.Le triangle inférieur c’est le plateau, le monde d’en bas….Autre chose, si on trace une ligne droite de l’île de Yoff à l’Île de Sarpan et une autre de l’île de Ngor à Gorée, l’intersection tombe dans le quartier nommé Sacré Coeur, symbole de Jésus.

goree

Exil de 3 jours à Nguédiaga, 3 ans après l’appel 

Avec la soumission d’éminentes personnalités et de leurs compagnons auprès du héraut de Dieu, l’autorité coloniale prit peur, et même tout Dakar. C’est alors que les calomniateurs se dressèrent contre lui pour éteindre la lumière de Dieu, mais on ne put point l’éteindre, car il n’abandonna pas.

Les blancs envoyèrent une troupe à Yoff pour tenter d’arrêter le Saint maitre. Ce fut un Mercredi, troisième jour du mois de Ramadan, durant la troisième  année de sa mission. C’était en Septembre 1887.Leur chef tira alors dans l’oreille du saint maitre, voulant sa mort par cet acte de guerre, mais son coup de feu fut comme de l’eau. Il répéta vainement son acte. Il dirigea ses menottes vers les mains du Messager de Dieu qui prononça la formule de ‘‘L’unicité de Dieu’’, et les menottes tombèrent par terre. Après avoir vaille que vaille tenté d’arrêter le Saint maitre, les spahis assistèrent à un échec, et se résignèrent pour finalement retourner sur Dakar. L’Exil à Nguédiaga eut lieu la nuit du Samedi 10 au Dimanche 11 Septembre, sur ordre de son Seigneur, et pour éviter un affrontement sanglant avec les colons.

Seydina Limamou Laye (P.S.L.) passa 3 jours successifs à Nguédiaga. Au quatrième jour de son exil, il se livra. Cela eut lieu le mercredi 14 septembre 1887, en début d’après-midi.

Exil de 3 mois  à l’île de Gorée : Gorée, symbole du ‘‘Dal’’  ﺤ

 Lors de son arrestation, Tafsir Abdoulaye DIALLO était inséparable de lui, par amour de Dieu. C’était le bras droit de notre Seydina Limamou Laye (psl). Dans la maison à étages, étaient détenus, le pôle (Baye Laye (PSL)) et ‘‘l’épée de Dieu’’ (Tafsir Abdoulaye DIALLO). Serigne Cheikh Makhtar Lô (RTA) raconte  les évènements : Lorsque Seydina Limamou arriva à Gorée on l’enferma dans une prison. Aussitôt Dieu fit arriver un nuage tout noir, et une pluie diluvienne s’abattit sur Gorée, accompagnée d’un vent violent qui fit tomber des murs. Un homme blanc qui était un ermite sortit alors, et se mit à courir dans les rues, frappant les murs et criant tout haut : « faites sortir le Saint que vous avez emprisonné, si vous ne le faites pas, vous allez très vite être frappés d’une malédiction ».Il obtint d’eux de la distinction, et ils (des goréens) rejoignirent les Partisans de Dieu. Michelle SENE (RTA) grand-mère du conservateur  de Gorée, Boubacar Joseph Ndiaye (Que Dieu les accueille dans son paradis) en était une.

Les blancs firent sortir Limamou de prison et l’installèrent dans un bâtiment assez vaste, où fut placé un très beau lit, puis on mit par terre beaucoup de sable de mer, et on plaça dans l’appartement un canari pour l’eau à boire, un encensoir et d’autres ustensiles que l’on pensait lui être utiles, comme une bouilloire et d’autres choses. On recruta pour lui faire la cuisine, une femme respectable, une bonne musulmane. Cette dame  recevait chaque jour une somme destinée aux dépenses et besoins journaliers de Limamou. Les autorités venaient chaque jour lui rendre visite, avec politesse, s’excusant toujours de le déranger, en blâmant les autochtones qui avaient calomnié Limamou auprès d’eux. (Le Mahdi Page 89).

Share

Recent comments

Watch Dragon ball super