6e sermon

de Seydina Limamou Lahi (psl)

Au nom de Dieu clément et miséricordieux.
Louanges à Dieu, Souverain de l'univers.
Bénédiction de Dieu et paix sur celui qui est Envoyé pour le triomphe de la vérité et pour chasser le néant.

Que la paix soit avec vous, ainsi que la clémence et la bénédiction de Dieu. Ô vous qui croyez en Dieu et en Son Envoyé, ceci est une recommandation qui émane de Limamou Laye et s'adresse à ceux qui sont ses Moukhadam (ses fondés de pouvoir) qui ont pouvoir de donner le wird [donner le wird à quelqu'un : c'est lui faire connaître les formules religieuses à réciter au chapelet, propres à une confrérie religieuse, et l'autoriser de les pratiquer, au moment où il adhère à cette confrérie]

Sachez qu'il y a des circonstances dans lesquelles vous devez agir avec ferveur sans aucune négligence. Je vous recommande d'être indulgent à l'égard des fidèles sur certains manquements et d'étendre votre couverture d'indulgence à tous les musulmans. Méfiez-vous de, ce qui peut en vos cœurs, engendrer la haine et l'inimitié. Soyez constamment en train de tisser de bonnes relations entre vous et d'extirper tout ce qui peut engendrer dans le cœur des uns l'inimitié à l'égard des autres. Si le feu s'allume parmi vous, dépêchez vous de l'éteindre et que votre action en cela ne soit faite que dans le but d'obtenir l'agrément de Dieu. Que rien d'autre ne s'ajoute à ce but. Si vous voyez quelqu'un chercher à installer la brouille parmi les musulmans, empêchez-le, ramenez-le à la raison calmement avec des paroles douces. Je vous recommande d'intervenir auprès des fidèles avec douceur en leur facilitant les choses. Évitez de provoquer leur éloignement et éviter d'être trop rigide, dans tout ce que vous conseillez ou interdisez par obéissance à Dieu ou pour le bien-être des fidèles. Il faut en cela prendre en considération ce que l'Envoyé de Dieu avait dit : "facilitez les choses, ne les rendez pas difficiles, faites bon accueil aux gens, ne provoquez pas leur éloignement".

Vous devez aussi éviter le genre de dette (qui consiste à prendre les biens des gens en leur promettant en échange le salut dans l'autre monde). Détournez votre attention de ce qu'ils possèdent. Soyez convaincus que c'est Dieu le Très Haut qui accorde la fortune, c'est Lui qui la retire, c'est Lui qui rabaisse et c'est Lui qui élève. N'ayez d'autres soucis que de les intégrer à la religion, à l'Islam.

Bannissez la désunion et le gaspillage. Ne cherchez pas à amener les gens à vous donner leurs biens en petite ou en grande quantité. Cependant vous pouvez prendre ce que de bon cœur, ils vous donnent, sans que vous l'ayez demandé. Vous devez aussi éviter de vous montrer supérieur à ceux qui n'ont pas la charge de Moukhadam. Sachez que vous êtes sur le même pied d'égalité qu'eux, dans tout ce que j'ai ordonné aux musulmans dans le Sermon N°1. Si vous accomplissez complètement ce que je vous ai ordonné, vous en tirerez profit en ce monde et dans l'autre. Si vous faites le contraire de ce que je vous ai ordonné, vous ne devrez ne vous en prendre qu'à vous-mêmes. Or le jour du jugement dernier, des gens chercheront à obtenir réparation (de préjudices) à vos dépens ; puisque vous êtes mes représentants, c'est vous qui, à ma place, avez pouvoir de donner le Wird, c'est pourquoi vous devez aussi, à ma place, ordonner la pratique du bien et interdire les mauvaises actions.

Ne vous laissez pas entraîner par vos plaisirs. Les plaisirs et Satan feront tomber dans la déchéance ceux qui les suivent. Efforcez-vous de vivre dans la probité, de pratiquer de bonnes ouvres et de belles actions, d'être bons gardiens de vous-mêmes, et livrez la grande bataille qu'est le combat contre ses passions.

Le vertueux chef religieux, fils d'une vertueuse personne Cheikh Ahmad Tidjan avait dit, dès le début des recommandations qu'il donnait à quelqu'un qui était Moukhadam dans sa confrérie religieuse : "ordonne le bien parmi les tiens autant que tu peux, cherche avec ferveur à avoir un caractère doux ; peu s'en faut que le doux devienne un Envoyé de Dieu ; détache-toi de ce que les gens détiennent dans leurs mains et ils t'aimeront, de même détache-toi de ce monde et Dieu t'aimera ; le fait que Dieu ramène à la droiture une seule personne, par ton action, vaut mieux pour toi que tout autre chose".

Que la paix soit avec celui qui suit la voie droite. Que Dieu vous rende droits, qu'Il assure votre sécurité ainsi que celle de tous les musulmans.
Amen.